"Une poule Rousse"

et autres nouvelles

de Claire Veillères

 

Mais un matin, un phénomène étrange se produisit. La jolie poulette arrondit le cou et, avec effort, émit un gloussement sonore, très rauque, qui s’éteignit dans sa gorge comme un feulement de fauve. Ce fut un cri unique. Après avoir trouvé la chose inquiétante, Sylvie et Pierre se disposèrent à l’oublier lorsque, quelques semaines plus tard, le cri retentit à nouveau. Unique, bas, long, puissant, c’était une cascade de grognements, très loin des piaillements par lesquels le poussin s’exprimait d’ordinaire. Quelques jours après seulement, la chose recommença. Puis elle eut lieu chaque matin. Ces vocalises rocailleuses semblaient déconcerter le poussin lui-même. Il perdait l’équilibre au moment du cri, tant il était secoué par l’effort que lui demandaient ces sons informes et déchirants. Alors que ce qui tenait du grognement résonnait encore, la poulette roulait autour d’elle des yeux effarés. Une seconde après, elle avait oublié son étrange métamorphose et picorait à nouveau, timide et gauche, surveillant la porte d’entrée, accourant dès qu’apparaissait Sylvie. Le chant, devenu régulier, était aussi chaque jour plus net et plus puissant, formulant un cocorico de plus en plus précis. La mère triomphait. Sylvie et Pierre durent se ranger à l’évidence. La poule rousse était un coq. 


"Algérie, des chevaux et des hommes" de Pascal Barrier

Préface de Jean-Louis Gouraud

 

Un beau livre de photographies en noir et blanc ton chaud

Un voyage photographique au cœur de l'Algérie d'aujourd'hui,

à la découverte d'éleveurs de chevaux des races barbe et arabe-barbe.